Français

Le cahier du jour (début du CP)

Bonjour !

Je vous présente aujourd’hui mon cahier du jour en de début d’année. 

Au cours de l’année, mes élèves peuvent avoir trois cahiers du jour différents :

  • Début d’année : seyes 3 mm
  • Milieu d’année : Seyes 2,5 mm
  • Fin d’année : Seyes 2 mm (normal)

Comme chaque élève est différent, tous ne changeront pas de lignage à la même vitesse. 

En septembre, nous débutons donc tous avec le 3 mm. C’est un cahier que j’utilise en début d’année pour travailler un peu le graphisme, mais on attaque rapidement l’écriture. Puis on commencera les mathématiques (numération, petits calculs, etc.). Assez vite, on pourra faire également de la copie et de la production d’écrits. Viendront aussi les premières dictées et les premiers problèmes mathématiques. 

Pour l’instant, j’écris moi-même la date et le titre. Je leur demande « juste » de copier mes modèles, ce qui implique déjà de se repérer dans le cahier, dans la page et avec les lignes. Au préalable, le jour de la rentrée, je leur avais présenté ce qu’était un cahier et on avait observé le quadrillage, les lignes, les colonnes, la marges, etc. 

Les élèves écrivent chaque jour dans le cahier. Je prépare les modèles au jour le jour. Bien sûr, on s’entraîne au préalable sur l’ardoise

Je prends le temps de leur montrer la page qu’ils devront faire au TBI avec ma caméra HUE. Ça les aide à se repérer. Mais rapidement, dès la deuxième semaine d’école, je ne demande pas aux élèves de faire tous la même chose. Certains ont plus de lignes à faire, d’autres moins, certains reprennent une lettre ou un graphisme vu précédemment pour s’entraîner encore, d’autres attaquent les premières syllabes, etc. On différencie, quoi. 😉 

Pendant toute la phase de travail dans le cahier du jour, les élèves peuvent venir me voir à mon bureau (ou j’en appelle certains) :

  • Je leur montre la bonne page s’ils sont perdus dans le cahier ;
  • Je leur refais des modèles s’ils ont besoin ;
  • Je leur demande d’écrire une lettre devant moi pour vérifier la tenue du crayon ou le geste ;
  • Je les rassure (certains refusent d’écrire quoi que ce soit, ou gomment immédiatement tellement ils sont anxieux) ;
  • Je corrige avec eux. 
Problème de début d'année : la taille des lettres 🙂 Les jours suivants : je passe la ligne au stabilo pour bien leur montrer où ils doivent s'arrêter.
Pour ceux qui réussissent parfaitement, on complexifie dès demain. 🙂

Comme vous le savez peut-être, j’utilise Codéo de MDI pour le travail du code. Ce sont des fiches au format A5 que j’agrafe et/ou scotche dans le cahier du jour. 

L’année dernière, j’agrafais beaucoup mais il est vrai que ce n’est pas toujours pratique pour écrire ensuite sur les pages suivantes ( ça fait une petite « bosse » dans le cahier à l’endroit de l’agrafe^^). 

Je vais essayer de surtout scotcher cette année pour éviter ce souci. 

Généralement, j’assemble les fiches d’un même son et je les accroche dans la marge par-dessus une page d’écriture. 

Comme vous le voyez, j’utilise un code couleur pour ma correction. En gros, le vert c’est parfaitement acquis. Le jaune, c’est globalement acquis mais il peut rester quelques petites erreurs. Le point orange, c’est qu’il faut continuer à s’entraîner. Le point rouge, c’est que l’exercice n’a pas été compris ou pas fait. 

Pour terminer, je rends le cahier du jour environ toutes les deux semaines aux parents pour qu’ils le regardent et qu’ils le signent. 

Voilà pour mon cahier du jour au CP ! 

 

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :